FLASH INFO :

Affaire Khashoggi : peines de mort requises contre 5 accusés, le prince héritier dédouané par la justice saoudienne

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le procureur général saoudien a déclaré jeudi que la peine de mort est requise contre cinq accusés du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi au consulat d’Istanbul, tandis que 11 suspects sur 21 ont été déférés à la justice.


Lors d’une conférence de presse tenue dans la capitale, Riyad, Saoud al-Mujib a déclaré que était décédé des suites d’une forte dose de administrée par ses meurtriers. Son corps a été démembré et transféré à l’extérieur du consulat.

Les parties du corps du journaliste ont ensuite été remises à un agent en dehors des locaux du consulat, a-t-il déclaré, ajoutant que le bureau du procureur possédait l’image présomptive du collaborateur local qui avait récupéré le corps de Khashoggi. On ignore où se trouve le corps de Khashoggi.

La personne qui a ordonné l’assassinat de Khashoggi était le chef de l’équipe de négociation chargée de le rapatrier, a déclaré al-Mujib dans un communiqué télévisé. Le responsable au plus haut niveau derrière le meurtre est l’ancien chef du renseignement saoudien, Ahmad al-Assiri, qui a été limogé pour avoir ordonné le retour forcé de Khashoggi, a-t-il ajouté.

Il a ajouté que Saud al-Qahtani, ancien conseiller du prince héritier Mohammed , fait également l’objet d’une enquête et qu’il lui est interdit de voyager à l’étranger.

Le bureau du procureur a également indiqué qu’il attendait la réponse de la Turquie à sa demande de preuves et d’enregistrements sonores du crime.

Un porte-parole du ministère public a affirmé que le prince Mohammed n’avait aucune connaissance du meurtre commis dans le consulat du royaume à , en réponse à une question d’un journaliste.

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt , a qualifié les déclarations du procureur général saoudien « d’insatisfaisantes » et a déclaré que les instigateurs à l’origine du crime devaient être retrouvés.

« Nous constatons que 11 personnes sont actuellement arrêtées. 18 personnes ont déjà été arrêtées. Sur ces 11 personnes, 5 risquent la peine de mort. Pourquoi ces [7] personnes ont-elles été libérées? », a déclaré Çavuşoğlu.

Çavuşoğlu a déclaré que la décision de démembrer le corps n’avait pas été prise sur place.

« Ils ont apporté du matériel à l’avance pour démembrer le corps. Où est le corps de Khashoggi? Les instigateurs et ceux qui ont ordonné ce crime doivent être identifiés, ce processus ne peut être dissimulé. Nous allons suivre cette affaire », a déclaré Çavuşoğlu.

 

Que pensez-vous de cet article ?

111



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action