FLASH INFO :

Abadi : L’Irak n’autorisera pas les attaques transfrontalières contre la Turquie

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Le Premier ministre Binali Yıldırım a effectué un entretien téléphonique lundi avec son homologue irakien Haïder al-Abadi pour discuter de la coopération dans la lutte contre le terrorisme en Irak.


a déclaré à Yıldırım que les forces armées irakiennes avaient pour instruction d’empêcher les terroristes de lancer des attaques transfrontalières contre la .

L’importance d’une coopération étroite avec l’Irak dans la lutte contre les terroristes du dans la région a également été soulignée lors de l’entretien.

Ankara a vivement critiqué la position du PKK à Sinjar, car la position des terroristes à la frontière turque représente une menace importante pour le pays.

Le président a déclaré lundi que la Turquie s’attendait à ce que Bagdad mène une opération contre le PKK à Sinjar.

Dimanche, l’Irak a déclaré avoir déployé des troupes dans des parties de Sinjar où le PKK s’était retiré.

Le groupe mondialement reconnu comme terroriste a annoncé son retrait de la province du nord-ouest, car la Turquie a exprimé sa détermination à étendre la portée de l’opération Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie à au nord de l’Irak.

L’agence de presse Fırat, le groupe médiatique connu pour son lien avec l’organisation terroriste, a rapporté que le PKK retire ses militants depuis qu’il a « atteint son objectif » de nettoyer de la ville.

En 2014, le PKK a réussi à prendre le contrôle du Sinjar sous prétexte qu’il protégeait la communauté yézidie locale de Daesh.

La semaine dernière, le conseil local de Mossoul a donné aux terroristes du PKK un ultimatum de dix jours pour quitter le district de Sinjar, dans le nord de l’Irak, selon un président du conseil. Selon des sources de renseignement, le PKK a déplacé ses ressources militaires et ses mécanismes de contrôle des montagnes de Qandil dans le nord-est de l’Irak à Sinjar dans le nord-ouest.

Face aux menaces sécuritaires grandissantes pour le pays, la Turquie a lancé le 20 janvier l’opération Rameau d’Olivier à Afrin dans le nord-ouest de la Syrie avec l’Armée syrienne libre (ASL) et a pris le contrôle du centre-ville d’Afrin.

Ankara a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne permettrait pas à des terroristes d’établir des bases le long de ses frontières. Les (TSK) ont lancé des frappes aériennes contre le PKK dans le nord de l’Irak.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action