FLASH INFO :

50 officiers français auraient été envoyés à Manbij dans le nord-ouest de la Syrie

TURQUIE / FRANCE - Selon le quotidien Yeni Şafak, la France aurait déployé 50 soldats à Manbij, en Syrie, après avoir nié les informations sur l’appui des forces terrestres au PKK / YPG.


Les et la renforceraient leur soutien à la branche syrienne du groupe terroriste PKK, à Manbij, en Syrie, après que les ont déclaré qu’ils se retireraient de Syrie et que la France a démenti l’envoi de ses troupes dans la région.

L’armée française augmenterait sa présence dans le nord de la Syrie, alors que 50 soldats français seraient arrivés vendredi dans quatre avions à Manbij en Syrie, rencontrant des terroristes des Unités de protection du peuple () affiliées au PKK, selon des informations.

Le président français Emmanuel Macron a reçu jeudi une délégation des Forces démocratiques syriennes (SDF) dirigées par le PKK / à l’Elysée, promettant son soutien à leur égard dans le nord de la Syrie.

L’armée française est présente dans cinq bases militaires dans le nord de la Syrie dans les zones occupées par le groupe terroriste YPG / PKK, mais il n’est pas certain que ces forces soient venues de bases en Syrie ou de l’étranger.

En outre, le Pentagone aurait envoyé 300 soldats de plus à Manbij, dans la partie occidentale de l’Euphrate, pour soutenir le PKK, malgré les déclarations de Trump dans un communiqué selon lequel les troupes des Etats-Unis se retireraient de Syrie « bientôt ».

Les habitants de Manbij attendraient un signe d’Ankara pour se révolter contre les « envahisseurs ».

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a déclaré qu’après la campagne militaire menée par la Turquie dans la région syrienne du nord-ouest à , elle serait suivie par une autre à Manbij.

Mise en garde contre « une invasion française » dans le nord de la Syrie

L’opération Rameau d’Olivier a été lancée le 20 janvier à Afrin pour établir la et la stabilité le long des frontières turques et dans la région, éliminer les terroristes du PKK / KCK / PYD-YPG et , et sauver les habitants de l’oppression et de la cruauté des terroristes.

Le ministre turc de la Défense, Nurettin Canikli, avait mis en garde samedi contre une « invasion » française dans le nord de la Syrie, après que Macron avait promis le soutien de la France aux représentants des Forces Démocratiques Syriennes () reçus à l’Elysée.

« Si la France prenait une mesure comme un déploiement militaire dans le nord de la Syrie, cela serait une mesure illégitime, contraire au droit international », a déclaré aux médias le ministre à dans le nord-est de la Turquie. « Ce serait une invasion ».

La France avait elle-même en février mis en garde la Turquie contre toute velléité d’« invasion » de la Syrie, après le lancement de l’opération Rameau d’Olivier visant à éliminer les terroristes du PKK / PYD / YPG d’Afrin.

 

Que pensez-vous de cet article ?

51



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action