FLASH INFO :

4 civils dont un bébé tués lors d’attaques des YPG contre des villes situées à la frontière turque

SOURCE DE PAIX - Quatre civils ont été tués et 70 autres blessés dans des attaques à la roquette et au mortier lancées jeudi par des terroristes des Unités de Protection du Peuple (YPG) du nord de la Syrie vers les provinces de Şanlıurfa et Mardin, au sud-est de la Turquie.


Quatre civils ont été tués et 70 autres blessés dans des attaques à la et au mortier lancées jeudi par des terroristes des Unités de Protection du Peuple (YPG) du nord de la Syrie vers les provinces de Şanlıurfa et Mardin, au sud-est de la Turquie.Deux personnes, dont un bébé, ont été tuées et 46 civils ont été blessés dans des attaques au mortier lancées contre la ville frontalière turque d’Akçakale, a annoncé jeudi le bureau du gouverneur de Şanlıurfa.

Dans le district de Nusaybin à Mardin, deux autres civils ont été tués et 24 personnes ont été blessées jeudi.

La Turquie a lancé l’opération , la troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés à Daech et aux unités syriennes du PKK, le 9 octobre à 16 heures.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime issu du droit et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, vise à établir une exempte de pour le retour des Syriens dans la zone située à l’est de l’Euphrate, contrôlée par les les Forces démocratiques syriennes () soutenues par les et majoritairement dominés par des terroristes du groupe YPG.

Le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne – mène depuis plus de 30 ans une campagne terroriste contre la Turquie, faisant près de 40 000 morts, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques du Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes YPG / PKK et Daech, permettant à près de 400 000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action