FLASH INFO :

Coronavirus : La vie retourne à la normale en Turquie

DOSSIER / CORONAVIRUS - Le retour à la normale en Turquie s’est concrétisée avec la réouverture des restaurants, des cafés et des parcs et la reprise des vols intérieurs après que les autorités ont déclaré que le coronavirus est désormais sous contrôle.


Le gouvernement a progressivement annulé les restrictions, qui ont commencé à être mises en œuvre il y a environ trois mois pour freiner la propagation du coronavirus, au cours des dernières semaines, mais le président Recep Tayyip Erdoğan a annoncé le 28 mai une série de mesures plus complètes dans le cadre d’actions vers la « retour à la vie normale » du pays.

Dans cette phase de , les gymnases et piscines, plages, parcs, bibliothèques et musées ont également repris leurs activités le 1er juin.

Le trafic était visiblement plus dense, en particulier dans les grandes villes d’, d’ et d’Izmir, par rapport aux jours précédents.

Les citoyens ont envahi les rues, les en commun et les parcs à travers le pays.

Les clients ont commencé à retourner dans les restaurants et cafés le premier jour du retour à la normale. Mais les restaurants et les cafés servent désormais leurs clients selon des règles strictes conseillées par le ministère de la .

Les tables sont distantes d’au moins 1,5 mètre. Le personnel doit porter des masques faciaux et des gants en tout temps lorsqu’il sert des clients. Les températures des clients, qui doivent également porter des masques protecteurs, sont mesurées lors de l’entrée dans les lieux.

Selon les nouvelles règles, les restaurants et cafés serviront jusqu’à 22 heures.

Dans le cadre de la réouverture de ces lieux, le gouvernement a également levé toutes les restrictions aux déplacements entre les villes ,qui ont été imposées pour la première fois dans 31 provinces début avril. Les restrictions ont ensuite été assouplies pour ne couvrir que 15 provinces, dont Istanbul, Ankara et Izmir. Les gares routières et les aéroports interurbains étaient bondés de passagers le premier jour du retour à la normale à grande échelle.

Les compagnies aériennes ont également repris leurs vols intérieurs le 1er juin après des semaines de pause.

a lancé son premier vol de l’aéroport d’Istanbul à Ankara à 10 heures, tandis que Pegasus Airlines a décollé de l’aéroport Sabiha Gökçen d’Istanbul pour Izmir.

Le premier vol régulier de SunExpress était d’Izmir à Antalya.

Avant la reprise des vols, l’autorité de l’aviation civile du pays a déjà dévoilé un ensemble de règles à mettre en œuvre dans les aéroports qui font partie du système de certification pandémique visant à garantir que les aéroports prennent toutes les précautions nécessaires contre le COVID-19.

Mais à mesure que le pays s’achemine vers une vie sociale contrôlée grâce à des mesures assouplies, certaines restrictions resteront en place sur les déplacements des personnes de plus de 65 ans et de moins de 18 ans. Les jeunes de moins de 18 ans peuvent sortir les mercredis et vendredis entre 14h00 et 20h00.

Les fonctionnaires en congé administratif ou travaillant à distance sont également retournés dans leurs bureaux.

Des mesures sanitaires strictes pour le transport aérien

Entre-temps, le ministre des Transports et des Infrastructures a déclaré le 1er juin que toutes les mesures sanitaires préventives nécessaires au transport aérien sont en place.

S’exprimant lors d’une cérémonie avant le départ du premier vol commercial depuis des mois d’Istanbul pour la capitale Ankara, Adil Karaismailoğlu a déclaré que des mesures importantes avaient été prises par le gouvernement afin de revenir à des jours normaux en ce qui concerne les transports routiers, ferroviaires et aériens.

« Au cours du dernier mois, nous avons travaillé dur pour faire les préparatifs nécessaires pour les aéroports », a-t-il déclaré.

Les aéroports qui prennent des mesures préventives documenteront leur statut en obtenant une certification, a-t-il ajouté.

Le certificat comprend non seulement les exploitants d’aéroport et de terminal et les sociétés d’assistance en escale, mais également les véhicules de transport qui amènent les passagers à l’aéroport, ainsi que les mesures nécessaires à prendre par chaque institution et organisation, y compris les passagers.

Le processus de certification de six aéroports – Istanbul, Sabiha Gökçen, Esenboğa, İzmir Adnan Menderes, Antalya et Trabzon – a été achevé jusqu’à présent, a ajouté le ministre.

« A partir d’aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle période de distanciation physique à toutes les étapes du voyage, de l’entrée aux aéroports jusqu’à la sortie », a déclaré Karaismailoğlu.

Il a déclaré que le port de masques, le respect total de la distanciation sociale, la prise de mesures d’hygiène personnelle et institutionnelle et l’utilisation d’équipements de protection sont les quatre éléments que le gouvernement ne compromettra jamais dans les aéroports contre la pandémie.

« Nous partageons les mesures que nous prenons dans nos aéroports avec tous les pays. Nos négociations et nos efforts pour redémarrer les vols internationaux se poursuivent », a-t-il conclu.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action