FLASH INFO :

Turquie : Un couvre-feu de quatre jours sera imposé à compter du 23 mai

DOSSIER / CORONAVIRUS - Le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré le 18 mai qu’un couvre-feu de quatre jours à compter du 23 mai serait imposé à l’échelle nationale dans le cadre des efforts visant à empêcher la propagation du nouveau coronavirus pendant la fête religieuse de l’Aïd al-Fitr.


La Turquie célébrera la fin du mois sacré du Ramadan dans trois jours. La période des Fêtes de cette année est prévue du 24 au 26 mai.

S’exprimant après une réunion du cabinet, Erdoğan a également déclaré que les écoles ne rouvriront pas cette année académique et que l’ se poursuivra en septembre avec la nouvelle année académique.

La Turquie a progressivement commencé à prendre des mesures pour le retour à la normale ces dernières semaines. Le pays est susceptible de prendre d’importantes mesures d’assouplissement après le Ramadan fin mai.

Erdoğan a déclaré que les mosquées commenceraient à autoriser les prières de masse en milieu de journée et en après-midi à partir du 29 mai. Il a déclaré que la période de détention à domicile des prisonniers libérés dans le cadre des mesures contre le coronavirus avait été prolongée de deux mois.

« La Turquie remporte avec succès la bataille contre cette  », a déclaré Erdoğan.

Il a demandé aux citoyens de respecter les règles de distanciation sociale, avertissant que des mesures plus strictes pourraient être adoptées en cas de forte augmentation de la propagation du virus. Erdoğan a ajouté que le pays ne rencontrait aucune difficulté pour répondre à la demande d’équipements médicaux et d’hygiène.

Faisant référence à l’interdiction de voyager dans 15 grandes villes, il a déclaré qu’elle serait prolongée de 15 jours. Les villes qui interdisent les voyages sont , , Izmir, Balıkesir, Bursa, Eskişehir, Gaziantep, Kayseri, Kocaeli, Konya, Manisa, Sakarya, Samsun, Van et Zonguldak. Plus tôt en avril, la Turquie a imposé la première interdiction de dans 31 provinces pour endiguer la propagation du virus, puis en a levé certaines.

Erdoğan a également souligné que la seule façon de mettre fin à la pandémie est son élimination à l’échelle mondiale. Réitérant que l’État se tenait aux côtés de son peuple en ces temps agités, le président a déclaré qu’une aide financière avait été envoyée à 5,5 millions de citoyens à faible revenu.

Il a déclaré que l’hôpital urbain de Başaksehir Çam ve Sakura sera inauguré le 20 mai avec la participation du Premier ministre japonais. Le complexe hospitalier d’Istanbul a été construit avec la collaboration des deux pays.

Critiquant les partis d’opposition au Parlement, Erdoğan a déclaré que dans la période à venir, la Turquie ne se battra pas seulement contre l’épidémie et atteindra ses objectifs pour 2023, mais qu’elle se débarrassera aussi des « représentants politiques malades ».

Erdoğan les a accusés d’être en coopération avec des organisations terroristes telles que le qui, selon lui, appellent à un « coup d’État, junte, chaos, catastrophe à chaque occasion ».

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action