FLASH INFO :

Les compagnies aériennes turques reprennent leurs vols vers l’Iran et l’Irak

TURQUIE / TRANSPORTS - Les compagnies aériennes turques Turkish Airlines et Pegasus reprendront leurs vols vers l’Iran et l’Irak jeudi soir, ont indiqué des sources de la compagnie à Reuters, après avoir interrompu les vols pendant environ 24 heures en raison de tensions entre l’Iran et les États-Unis.


s’envolera pour Téhéran depuis l’aéroport Sabiha Gökçen d’ à 18h05 jeudi, a indiqué une source.

Une deuxième source a déclaré que Airlines se rendrait à Téhéran à 20h50 depuis le même aéroport.

Plus tôt mercredi, le Corps des gardiens de la révolution islamique d’ a lancé plus d’une douzaine de balistiques contre les forces militaires et de coalition américaines en Irak. Les actions de l’Iran étaient en représailles à la frappe de drones américaine de la semaine dernière qui a tué le général iranien Qasem Soleimani.

Un de ligne ukrainien transportant 176 personnes s’est écrasé à la périphérie de Téhéran peu après son décollage de la capitale iranienne mercredi quelques heures seulement après l’attaque par un balistique iranien, éparpillant des débris enflammés et les effets personnels des passagers sur les terres agricoles et tuant tout le monde à bord.

L’armée iranienne a contesté toute suggestion selon laquelle l’avion avait été projeté du ciel par un missile, et les autorités de l’aviation iranienne ont déclaré qu’elles soupçonnaient un problème mécanique de faire tomber le Boeing 737, âgé de trois et demi. Les responsables ukrainiens étaient initialement d’accord mais ont refusé plus tard de proposer une cause pendant que l’enquête se poursuit.

La Federal Aviation Administration des États-Unis a déclaré qu’elle interdisait aux pilotes et transporteurs américains de voler dans des zones de l’espace aérien irakien, iranien et du golfe Persique. L’agence a mis en garde contre le « risque d’erreur de calcul ou d’identification erronée » des avions civils dans un contexte de tensions accrues entre Washington et Téhéran.

Ces restrictions sont souvent de nature préventive pour éviter que les aéronefs civils ne soient confondus avec ceux engagés dans des conflits armés.

Air France et la compagnie aérienne néerlandaise KLM ont toutes deux déclaré mercredi avoir suspendu indéfiniment tous les vols au-dessus de l’espace aérien iranien et irakien. La compagnie aérienne allemande Lufthansa et deux de ses filiales ont également annulé des vols vers l’Irak.

L’agence russe de l’aviation, Rosaviatsia, a émis une recommandation officielle pour toutes les compagnies aériennes russes d’éviter de survoler l’Iran, l’Irak, le golfe Persique et le golfe d’Oman « en raison des risques existants pour la des vols civils internationaux ».

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action