FLASH INFO :

11 personnes tuées dans l’explosion d’une bombe installée par les YPG dans le centre-ville d’Afrin

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - 7 civils et 4 membres de l’Armée syrienne libre (ASL) ont été tués après l’explosion d’une bombe installée par les terroristes des Unités de protection du peuple (YPG) dans un immeuble de quatre étages dans le centre-ville d’Afrin dans le nord de la Syrie.


L’ aurait eu lieu dimanche soir alors que les membres de l’ASL fouillaient le bâtiment après que les et de l’ASL ont libéré le centre-ville d’ des terroristes des YPG affiliés au .

L’explosion massive, qui a détruit une fosse de 4 mètres de profondeur, a également détruit de nombreux véhicules et bâtiments dans la région.

Nasser Fuad, un résident d’Afrin, qui a perdu deux neveux dans l’explosion, a exprimé son dégoût envers les YPG qui ont terrorisé la ville.

« Nous avons été ravis de voir [les YPG] partir, mais alors même qu’ils quittaient la ville, ils ne nous pas laissés en paix. La de mes neveux est dans une très mauvaise situation, nous ne savons pas quoi faire », a déclaré Fuad à l’agence Anadolu.

Dans le cadre de l’opération Rameau d’Olivier, lancée le 20 janvier pour éradiquer les terroristes des YPG / PKK et Daech de la région Afrin, les forces armées turques et l’ASL sont entrées dimanche dans le centre-ville Afrin et l’ont libéré des terroristes.

Le porte-parole de la présidence İbrahim Kalın, a déclaré hier qu’une étape importante avait été franchie à Afrin, mais qu’il restait enocore « beaucoup à faire » dans la ville, notamment le nettoyage des explosifs et des mines et de l’aide .

« Afrin est une grande ville avec une population d’environ 400 000 personnes. Nous travaillons avec les locaux pour répondre à leurs besoins », a déclaré M. Kalın.

Soulignant que les zones nettoyées par l’opération Bouclier de l’Euphrate ont été remises aux habitants, Kalın a indiqué que le même processus serait appliqué à Afrin. « Environ 150 000 réfugiés sont retournés dans les zones débarrassées de Daech avec l’opération Bouclier de l’Euphrate. Cela est devenu un exemple unique dans la guerre civile syrienne qui dure depuis 7 ans. Les personnes qui ont fui Afrin en raison de la persécution des YPG ont également commencé à retourner maintenant chez eux », a-t-il dit.

Kalın a également souligné que l’opération avait entraîné un minimum de victimes civiles. « L’opération a été méticuleusement menée pour éviter des pertes civiles, nos militaires ont été très prudents en ce qui concerne les frappes aériennes, si vous regardez les photos post-opératoires d’Afrin, vous remarquerez que la ville n’a subi aucun dommage », a déclaré le porte-parole de la présidence.

Selon l’Etat-major général turc, l’opération Rameau d’Olivier vise à établir la sécurité et la stabilité le long des frontières de la et de la région, ainsi qu’à protéger les Syriens contre la cruauté et l’oppression terroristes.

L’opération est menée dans le cadre des droits de la Turquie sur la base du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité des , du droit de légitime défense de la charte de l’ et du respect de l’intégrité territoriale syrienne.

Afrin a été une cachette majeure pour les YPG / PKK depuis juillet 2012, quand le régime d’ en Syrie a quitté la ville au groupe terroriste sans se battre.

Que pensez-vous de cet article ?

32



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action