FLASH INFO :

L’histoire du café salé servi par la jeune mariée à son prétendant

Selon une tradition turque de longue date, la jeune mariée sert du café salé au prétendant qui s’est rendu à son domicile afin de lui demander sa main. Mais connaissez-vous les beaux messages qui se cachent derrière cette tradition tant originale que symbolique?


Traditionnellement, lorsqu’un homme demande la main d’une femme en , il se rend au domicile en compagnie de ses parents pour se manifester. La demoiselle sert le café à tout le monde. Dans la croyance commune, on mettrait du sel dans le café pour « tester » la patience du prétendant. S’il boit le café salé sans en être dégoûté, cela signifie que le prétendant est prêt à supporter toute sorte de difficultés dans la vie pour la future mariée.

La tradition du café salé cache également une autre encore plus subtile. A l’époque, en Turquie, les couples se voyaient pour la première fois lors de la cérémonie organisée pour demander la main de la mariée puisqu’il s’agissait des mariages arrangés. Lorsque le prétendant ne plaisait pas à la future mariée, elle y ajoutait beaucoup de sel au café du monsieur pour qu’il comprenne sa position sans toutefois le froisser ouvertement. Lorsqu’elle hésitait, la quantité de sel restait modérée. Et enfin, lorsqu’elle était d’accord, le café était sucré. Elle ajoutait même un dessert à côté du café si le prétendant plaisait également à la de la future mariée. Donc une façon discrète et raffinée de s’affirmer…

Il existe également une magnifique histoire d’amour derrière la tradition de café salé en Turquie. , un haut fonctionnaire ayant vécu à l’époque du sultan Abdülhamid II, se rendit avec sa mère au domicile de la femme qu’il aimait, Semahat , pour lui demander sa main. La jeune femme très émue pendant la cérémonie a ajouté sans faire exprès beaucoup de sel au café d’Osman Fevzi Bey au lieu d’ajouter du sucre. Le jeune homme ayant compris qu’elle ne l’avait pas fait exprès a inventé une histoire pour ne pas lui faire honte. Il a dit qu’il était habitué à boire du café salé puisqu’il en buvait régulièrement dans l’armée. La jeune mariée est devenue sa femme pendant un long mariage de 50 . Comme elle n’a jamais douté des paroles de son mari, elle lui a préparé du café salé tout au long de ces 50 de mariage. Dans la lettre qu’il a écrit à sa femme avant de mourir, Osman Fevzi Bey a avoué la vérité par ces mots: 

« Ma chère Semahat, notre mariage heureux ayant duré 50 ans avec vous a commencé avec ce café salé. A vrai dire, je n’avais jamais bu du café salé jusqu’à ce jour. D’ailleurs ce n’était même pas buvable! Et vous, vous avez préparé du café salé pour moi en pensant qu’il me plaisait. Chaque goutte de ce café était comme du poison. Néanmoins, je ne vous ai jamais fait ressentir mon tourment. Car la probabilité que vous ayez honte devant moi, que vous soyez vexée était encore plus amère pour moi que ce café salé. Voilà pourquoi je ne vous ai fait rien ressentir. Maintenant le dans l’au-delà a commencé. Inch’Allah notre union dans ce monde continuera dans le paradis. Car, selon un hadith, « nous continuerons à être dans l’au-delà avec ceux que nous avons aimés sur cette Terre ». Je vous confie à Allah le Tout Puissant. »

C’est ainsi qu’une ancienne tradition est devenue l’une des plus belles preuves d’amour de l’histoire.

Que pensez-vous de cet article ?

922



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action