FLASH INFO :

La Turquie lance l’opération « Source de paix » dans le nord de la Syrie

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - La Turquie et l’Armée nationale syrienne ont lancé une opération anti-terroriste d’envergure contre les groupes terroristes des Unités de protection du peuple (YPG) dans le nord de la Syrie, a annoncé mercredi le président Recep Tayyip Erdoğan.


La et l’Armée nationale syrienne ont lancé une opération anti-terroriste d’envergure annoncée depuis longtemps contre les groupes terroristes des Unités de protection du peuple (YPG) dans le nord de la Syrie, a annoncé mercredi le président .

« Notre objectif est de détruire le corridor terroriste qui tente de s’établir sur notre frontière sud, et de rétablir la paix dans la région« , a écrit Erdoğan sur Twitter.

« L’opération, nommée «  », permettra d’éliminer la menace terroriste contre la Turquie et d’assurer le retour des réfugiés syriens dans leur pays, grâce à une zone de sécurité dans la région », a-t-il déclaré.

« Nous allons protéger l’intégrité territoriale de la Syrie et libérer les habitants de la région des griffes de la terreur », a ajouté le président.

Plus tôt cette semaine, les États-Unis ont retiré leurs forces des zones visées par l’opération turque.

Dans le même temps, le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur des États-Unis à Ankara, David Satterfield, afin de l’informer de l’opération Source de Paix.

Le ministère a également convoqué les ambassadeurs d’autres pays membres du Conseil de sécurité des pour une réunion d’information. Erdoğan a également informé Kemal Kılıçdaroğlu, président du Parti républicain du peuple (), principal parti de l’opposition, ainsi que Devlet , président du Parti du mouvement national () et Meral Akşener, président du Bon parti (IP), des modalités concernant l’opération en Syrie.

Le ministère de la Défense a déclaré que les forces turques prenaient grand soin de ne pas blesser les civils et les troupes alliées dans la région. Il a également déclaré que l’opération turque dans le nord-est de la Syrie ne visait que les terroristes, leurs bases, leurs armes et leurs outils.

La majeure partie du nord-est de la Syrie est contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (SDF) soutenues par les États-Unis, qui sont dominées par les terroristes du YPG. Le YPG est la branche armée du Parti de l’Union démocratique (PYD), filiale syrienne du groupe terroriste PKK.

Le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ – mène depuis plus de 30 une campagne terroriste contre la Turquie, faisant près de 40.000 morts, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a depuis longtemps averti de la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier en Turquie dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes YPG/PKK et de Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action