FLASH INFO :

Des terroristes du PKK / PYD utilisent des missiles américains TOW contre des troupes turques à Afrin

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Les missiles antichar constituent une part importante des armes de 5 000 camions, livrées par les États-Unis aux terroristes du PKK / PYD qui possèdent plus de 1 000 missiles antichars, dont certains modèles de pointe. Les missiles américains en possession des terroristes sont actuellement utilisés contre des troupes turques.


Les terroristes de la branche syrienne de l’organisation terroriste PKK, le Parti de l’Union démocratique (), sont en possession de TOW fabriqués aux États-Unis, utilisés dans l’attaque terroriste de samedi qui a tué 5 soldats turcs à Afrin dans le nord-ouest de la Syrie et la province frontalière de , alors que l’opération Rameau d’Olivier en se poursuit.

Le bombardement cible des positions terroristes

Immédiatement après l’attaque de Cheikh Haruz, une opération aérienne visant des abris terroristes, des cachettes et des emplacements d’armes dans la région a été lancée samedi à 17h52 heure locale.

La Turquie a lancé l’opération Rameau d’Olivier le 20 janvier avec l’ (ASL) pour éliminer les terroristes du PYD / PKK et de d’Afrin, au nord-ouest de la Syrie.

Depuis le début de l’opération, le PYD / PKK a mené des attaques transfrontalières contre la Turquie en tirant des roquettes sur des quartiers civils.

Selon l’Etat-major général turc, l’opération Rameau d’Olivier vise à établir la sécurité et la stabilité le long des frontières turques et de la région, ainsi qu’à protéger les Syriens contre l’oppression terroriste et la cruauté.

L’opération est menée dans le cadre des droits de la Turquie fondés sur le droit international, des résolutions du Conseil de sécurité de l’, de son droit de légitime défense en vertu de la Charte des Nations Unies et du respect de l’intégrité territoriale de la Syrie.

Les missiles antichars ciblent un poste de police

Au total, 7 soldats turcs sont tombés en martyr samedi lors de l’opération Rameau d’Olivier, selon un communiqué de l’Etat-major turc.

Le communiqué indique qu’un soldat est tombé en martyr lors d’affrontements avec les groupes terroristes PKK / KCK / PYD-YPG et Daech et l’autre dans la province turque de Kilis lors d’une attaque perpétrée par les mêmes groupes terroristes contre un poste de police dans la province frontalière.

Plus tard samedi, l’Etat-major turc a déclaré que 5 autres soldats sont tombés en martyr à Cheikh Haruz, au nord-est d’Afrin, lorsque le groupe terroriste a pris pour cible un char de l’armée turque.

Un total de 13 soldats turcs sont tombés en martyr par des terroristes depuis le début de l’opération Rameau d’Olivier.

Les arment les terroristes

Les missiles antichars constituaient une partie importante des armes de 5 000 camions envoyées par les États-Unis aux terroristes du PKK / PYD. Selon les sources, les terroristes possèdent plus de 1 000 missiles antichars, dont certains modèles de pointe, comme le Javelin et l’AT-4 fabriqués aux États-Unis, qui n’ont même pas été vendus à la Turquie, en plus des missiles TOW qui ont été utilisés dans l’attaque de samedi contre les soldats turcs.

Les terroristes du PKK / PYD ont également en leur possession des missiles antichars Konkurs et Kornet de fabrication russe.

Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, l’ et les États-Unis. Le PKK mène des violences armées dans le sud-est de la Turquie depuis 1984. Plus de 40 000 personnes, pour la plupart des civils, ont été tuées dans le conflit qui a duré trois décennies.

Que pensez-vous de cet article ?

72



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action