FLASH INFO :

Syrie : Les tribus turkmènes, arabes et kurdes s’unissent contre les terroristes du YPG

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - « Les tribus syriennes turkmènes, arabes et kurdes sont unies contre tous les groupes terroristes et leurs activités, y compris le groupe terroriste du PKK, affilié aux Unités de la protection du peuple (YPG) ».


Le président du Conseil des tribus et clans syriens a déclaré mercredi que « Les tribus syriennes turkmènes, arabes et sont unies contre tous les groupes terroristes et leurs activités, y compris le groupe terroriste du , affilié aux Unités de la protection du peuple () ».

S’exprimant lors de l’ouverture de la filiale du conseil dans la province de Anlıurfa, dans le sud-est de la , le président Rami Al Saleh a déclaré aux journalistes qu’ils avaient ouvert le bureau de Anlıurfa afin de montrer l’unité et la solidarité en tant que Syriens.

Plus d’une centaine de chefs tribaux et religieux des communautés turkmène, arabe et kurde ont participé à la cérémonie d’ouverture.

Affirmant que les terroristes du YPG continuaient de tuer des gens dans les lieux qu’ils occupent en Syrie, Saleh a déclaré : « L’organisation terroriste massacre nos proches. Récemment, elle a encore tué neuf personnes. Nous, Arabes, Turcs et Kurdes, sommes opposés au groupe terroriste et nous ne les acceptons pas. Nous ne leur laisserons pas les territoires qu’ils occupent ».

Saleh a affirmé qu’ils n’accepteraient même pas la présence d’un seul membre des YPG sur le territoire syrien et a remercié la Turquie pour son soutien à l’éradication de ces menaces de la région.

Le vice-président Muhammed Kayr Eyüp a déclaré qu’ils s’étaient unis contre l’organisation terroriste pour leur faire passer un message, ajoutant que la Turquie s’était montrée très favorable à cette initiative.

Il a ajouté qu’ils avaient également ouvert des bureaux à Azaz, en Syrie, dans la province de Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, et prévoyaient d’ouvrir un autre bureau dans la province de , dans le sud-est de la Turquie.

Eyüp a noté que le Conseil était composé de membres kurdes, turcs, arabes, , yézidis et alaouites, et que tous étaient unis pour la même cause, qui est de neutraliser complètement le groupe terroriste en Syrie.

Les YPG ont réussi à occuper un tiers de la Syrie, sous prétexte de lutter contre Daesh avec le soutien des États-Unis.

Auparavant, la Turquie avait ciblé les YPG dans le cadre de deux opérations transfrontalières: l’opération Bouclier de l’Euphrate, lancée en août 2016 et l’opération Rameau d’Olivier en janvier 2018.

La Syrie commence tout juste à émerger d’un conflit dévastateur qui a débuté en 2011, lorsque le régime d’ avait réprimé de façon sanglante les manifestants.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action