FLASH INFO :

Une ancienne ville découverte dans la province d’Erzurum en Turquie

TURQUIE / HISTOIRE - Une ancienne ville en Turquie, qui remonte à l’époque du royaume d’Urartu soit au IXe siècle avant J.-C, a été découverte grâce à des chasseurs de trésors.


Ömer Faruk Kızılkaya, archéologue et chercheur turc, continue des fouilles du site, situé dans la province d’Erzurum à l’Est de la , après avoir été inspiré par les chasseurs de trésors qui effectuaient des recherches dans le district de Dumlu.

Son enquête a révélé des tombes rupestres, des temples, des colonies et un tunnel d’eau appartenant à une ancienne civilisation de la région.

Kızılkaya croit que le tombeau de roche peut appartenir à un ancien roi, à une figure supérieure ou à une figure religieuse.

« C’est l’endroit où les cérémonies funéraires des rois ou des personnes, qui sont très respectées par le public, ont été effectuées. Nous pensons qu’il y a ici une tombe qui appartient à un roi, à un dirigeant ou à un homme religieux », a-t-il dit, selon le Hürriyet Daily News.

Il a demandé à la Direction locale de la et du de déclarer la découverte afin de classer la zone protégée.

« C’est une zone importante appartenant aux temps anciens, un lieu où des rituels ont été effectués. Nous voyons les tombes rupestres. Cet endroit devrait être travaillé sous protection pour une étude détaillée », a ajouté Kızılkaya.

L’Urartu était un royaume de l’âge de fer situé près du lac Van et du plateau montagneux entre l’, la Mésopotamie, le plateau iranien et les montagnes du Caucase.

Le royaume a été établi autour de 860 avant J.-C et a été conquis autour de 590 avant J.-C par l’ancien peuple iranien de Mèdes. La découverte des ruines du royaume est déjà devenue une attraction touristique pour les amateurs d’.

Mais ce n’est pas la première fois qu’une ancienne ville a été découverte en Turquie, où se trouve l’une des plus anciennes régions du monde.

Les ruines immergées de l’ancienne ville de Simena, qui a été détruite par des tremblements de terre au cours du deuxième siècle, se trouvent juste au large des côtes de la province d’.

Après avoir été fermé aux visiteurs pendant trois décennies, le site historique devrait attirer de nombreux et être ouvert aux vacanciers.

L’exploration sous-marine a été interdite depuis 1986 dans le cadre d’une série de mesures visant à protéger le patrimoine de la ville perdue, mais le maire d’Antalya veut renverser l’interdiction et l’ouvrir à un marché touristique alternatif en pleine expansion.

« Non seulement Kekova, mais toutes les côtes d’Antalya sont riches en . Nos efforts pour diversifier les alternatives touristiques ont commencé à porter leurs fruits et l’intérêt pour le tourisme de plongée a augmenté », a déclaré le maire Münir Karaloğlu à l’hebdomadaire turc Hürriyet Daily News.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action